Sortie du groupe œcuménique à Bouxwiller

Jeudi 23 août prochain, le Groupe Œcuménique de Sarrebourg effectuera sa sortie annuelle. Cette année, nous visiterons Bouxwiller et Lichtenberg.

La sortie est ouverte à tous. L’inscription est obligatoire avant le 6 août à cette adresse, ou bien au moyen des bulletins d’inscription disponibles à l’église Saint-Barthélémy de Sarrebourg. Le coût de l’ensemble de la journée est de 30€ par personne, repas compris.

Vue de la Grand'Rue de Bouxwiller.
©archi-wiki.com

Voici un aperçu du programme de la journée :

  • 8h30 : Rendez-vous devant le temple protestant de Sarrebourg (10 Avenue Joffre) pour l’organisation d’un co-voiturage ; départ en véhicules personnels.
  • 10h : Visite guidée du Musée Judéo-Alsacien de Bouxwiller
  • Déjeuner à la Winstub « La petite Alsace »
  • 15h : Visite guidée du château de Lichtenberg. Puis possibilité de visiter en libre les deux expositions temporaires :

Mémoires de guerre : les habitants de Hanau-la-Petite-Pierre dans la tourmente entre 1939 et 1945

► Roches et fossiles d’Alsace : naissance, vie et mort d’une mer

Bouxwiller et la seigneurie de Lichtenberg

Bouxwiller est une terre riche d’histoire. Au Moyen Âge, la bourgade est, à côté du château de Lichtenberg, le centre de la seigneurie de Lichtenberg. À son apogée, cette entité territoriale autonome dépendant du Saint-Empire romain germanique compte une centaine de villages.

La bourgade est élevée au rang de ville à la fin du XIIIe siècle et obtient le droit de se ceindre d’une muraille et de tenir un marché. Après avoir hérité en 1480 de la moitié de la seigneurie de Lichtenberg, les comtes de Hanau font de Bouxwiller leur résidence et le siège de leur gouvernement. Ils y construisent en 1528 un hôpital et en 1612 une école latine. En 1542, le comte Philippe IV de Hanau-Lichtenberg y introduit la Réforme luthérienne. La seigneurie devient française en 1680, après la Guerre de Trente Ans. Durant la Révolution française, le château comtal est détruit, et Bouxwiller est reléguée au rôle mineur de chef-lieu cantonal. (source : Wikipedia)

S’inscrire à la sortie du groupe œcuménique