La nouvelle traduction du « Notre Père » entrera en vigueur le 3 décembre 2017

Cette fois, c’est voté. L’Assemblée plénière de printemps des évêques de France a voté l’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du « Notre Père » pour le 1er dimanche de l’Avent, soit le 3 décembre 2017, et pour toutes les formes de liturgie publique.

A partir de cette date, nous ne dirons donc plus « Ne nous soumets pas à la tentation » mais « Ne nous laisse pas entrer en tentation », une modification qui cherche à éviter l’image d’un Dieu qui dirige et expose ses enfants à cette tentation.

La version actuelle du « Notre Père » date de 1966. Antérieurement, cette phrase était dite « et ne nous laissez pas succomber à la tentation ».